• Pr une rencontre sur ce chemin forestier qui menait a la fontaine de Barenton qui m'a marquée...



    Comme un Genêt qui s'ouvrit à l'aube aux doux son de leurs voix ..
    Rosée faites de perles à chaque pas que je fesais me ramenait un pêu plus en arrière..
    La terre et le ciel me criaient ..
    Ta croyance est un voile posée sur la verité de qui tu es,
    Otes se voile et voit ..
    Il y a absence d'illusions , autour de toi ce n'est que "lucidité".
    Ne te créais pas seulement une illusion de n'être que quelque part ..
    Ce que tu regardes , ce que tu entends ne sont que des échos à toi même et à lui même..
    Revenir sur ces traces j'y reviendrais ...
    Magicien dans les mains , magicien dans l'esprit ..
    Magicien dans ces pas , il m'a dit à bientot ..
    Dans son esprit résonnait ces mots dont j'en entendais les stances
    L’acceptation n’est pas une résignation.
    L'acceptation est ce que nous sommes,de ce que tu es ,de ce qu'il est...
    La vision est libre du voyant.
    Elle contient sans saisir.
    Elle unit sans séparer.
    Elle est la vérité qui démasque le faux et les Faux.
    A bientot...
    Sab


  • Chemins d'histoires ,sentiers de légendes , forêt aux forces magiques, parcours aux ages millénaires, fées , elfes ,odeurs famillières , tu nous as pris sous l'emprise de tes bras et de tes charmes...
    Emerveillés comme deux enfants , passionnés comme deux êtres revenants sur leurs traces qu'ils avaient perdues...
    Tes Cycles ou se sont fait  rencontrer les chevaleries les céleste et les terrestres.




    Enchanteur Merlin tu nous a acceuillis au son du vent dans les chênes  , deux receuillements  pour toi sage des sages , voeux et cadeaux que l'on t'as fait , éspérant ressentir ta magie jusque dans nos coeurs ..   
     Fontaine de Jouvence ou là le cri du corbeau qui nous guidait nous a fais sourire de deux sourires enchantés.. 
    Val sans retour ou une peine nous a envahie mais dont la beauté nous resteras à jamais gravée au fond de nos deux coeurs ..
    Morgane ma fée tu te tenais discrète et invisible ..
    Invisible et palpable à l'ombre d'un vieil arbre , t'imaginant le bras levé pour acceuillir le messager , ce corbeau qui a du te chuchoter notre venu ..
    De ce vent qui se levait je t'imaginais toujours ..
    Ta chevelure se melant aux ombres de l'écorce et qui fesait frémir ta cape de plumes sombres... 


     
    Tel l’oiseau mythique de feu, le Phoénix, l'arbre peint d'or, posé sur un pavement de schistes rouges entouré de deux troncs noirs et tordus, semblent là depuis une éternité comme des sentinelles attendant ta renaissance ...
     Un profond sentiment de bien-être et de rêveries se dégageait du Val, dont le Miroir aux Fées rayonnait telle une pierre précieuse bleue au visage doux comme une fée ..
    A jamais gravé dans nos mémoires , voyage mythique et mystique là ou l'on devait apprendre et voir pour nos deux futurs qui seront magiques ..

    Sab pr Bruno



     


  • J’étais perdue à comprendre d'où venait ce vide béant..A la dérive , je m'obstinais , suspendue à ses yeux , à boire ces paroles dont il narrait l'histoire de cette oeuvre d'hésiode ..De son écho pénétrable ,il me ramenait au commencement , le Chaos ..
    Passé, Présent, Avenir se mêlaient … Comme si le temps n’avait plus d’importance … Comme si dans ce lointain silence je l’entendais parler d'Erebe , de Nyx , frère et soeur personnifiants , les ténèbres et la nuit ..J’entendais partout ces cris terrifiants de la peur si perçante mais de cette peur je savais que Nyx avait en son sein l'Ether et Héméra pour enfin connaitre le jour .Gaia devait engendrer le ciel , demeure étoilée pour tous ces Dieux mais en son Antre elle avait engendré de son union avec Tartare ,  "Tiphon" , destructeur par les vents et les flammes ..De tous ces Titans engendré par Gaia dont j'entendais ces noms , Cronos me fut celui le plus courageux , cet opposant à la liberté de toutes ces créatures de l'ombre .




    Dans ces confusions d'éléments de chaos, dans la noirceur des ondes je  me glissait dans une autre histoire comme on traverse un fleuve ..
    Toujours  dans le feu de ses yeux , il me narrait cette fois , le Chaos de la bible.
    .Il commencait comme pour me dire "comprend" ! la terre était informe et vide et les ténèbres était sur la surface de l’abîme. En d’autres mots, tout était chaos. En suite, tandis que tout était ténèbre et chaos, Dieu parla à travers les ténèbres et Il créa la vie et la beauté.(genese) .Thème cosmique de la révolte des anges et de la Création du monde, en opposant les deux forces contraires de destruction et de création. Le Chaos est pour lui la matière première que Dieu façonne à l’aide du compas d’or.Mais je me disais :Si ce dieu existe qu'il a créé les arbres, les hommes, tout, incluant la terre, avec un vieillissement apparent. Donc nous n’avons pas besoin d’une théorie du Chaos comme une réponse à la théorie de l’évolution...pensée furtive dont il n'aurai pas aimer entendre..




    De ces théories des âges entre ces alternances, de nuitet du jour , de destruction et de création, de son Tohu-Bohu à lui je me suis réveillée , voyant que j'avais discuter dans une 4ème dimension avec celui qui avait été dans l'ombre ...Front d'intelligence , la lumière perdue dans ces yeux été revenue , la mienne était repartie dans l'ombre , ce Néant ...Je dérive avec mes sentiments secrets avec cette haine envers moi de simplement aimer ...Une nuit avant que l'ombre obscure m'ensevelisse je ne demanderai rien d'autre que d'entendre le repos et dans le lointain silence je l’entendrais …

    "Sab"


  •  

    Noé t'as puni  de ne pas être revenu à temps
    Jadis blanc comme un ange , ne t 'appellais t'on pas "Messager "?
    N'appelles t'on pas  Messager un "Ange" ?
    La colombe n'aurai t'elle pas pris ta couleur? et as- tu toi hérité de sa couleur ..

    Pourtant c'est bien toi qui a apporté à un homme isolé dans le  désert le pain qui lui fallait pour survivre , défendu St Vincent contre l'attaque des carnassiers , aux pieds de St Benoit pour combattre le mal ...
    Oiseau au ramage noir brillant comme le soleil, tu es celui à qui l'on confie la tache
    de ramener une âme sur terre pour redresser un tort .

    Tantot agressé , tantot adoré mais toujours fidèle
    aux multitudes  taches que l'on t'as chargé depuis ce déluge ..
    Vous qui croyez que le bien c'est la lumière ,Et que l'ombre est le mal,
    Ce noble corbeau est dans ces deux mondes qui ne font qu 'un !

    N'en est-il pas moins un oiseau majestueux .
    Effrayant et à la fois si attachant , à ceux qui t'on pour ami
    Reconnaissance tu leurs rendras par ta celeste et (funeste) présence .
    Magique présence , tous ces combats contre ces hommes ne te seront pas vain !
    Maitre des plaines tu retrouveras au Paradis ta beauté perdue, et tes croassements se changeront en chants harmonieux pour célébrer ton retour et ta place qui t'es due !

    "Sab"


     


  • The mystical land

    Forêt royale aux mythes légendaires,nous qui croyons et avons adoptés vos récits si merveilleux.
    Ecoutez les bardes qui fredonnent encore ces histoires de chevaliers mélées de Magie et de Mysticisme.Merlin sage parmis les sages,tu fûs celui qui entoura Arthur comme un pére dés sa naissance .Enchanteur , toi qui savais pour l'enfant Roi qui devait extraire

    Excalibure
    " l'épée de la puissance et aux 1000 secrets "
    Là ou demeure pour l 'éternité Merlin emprisonné à jamais par 9 cercles invisibles par sa bien aimée Viviane .




    Sentaient ces parfums qui exaltent de ces pierres , ces arbres , ces ruisseaux , histoires de fées légendaires
    De chevaliers et leur Quête
    " Le Graal"



    Sab
    "Passagère du Vent"

    Lorsque le vent du Nord , apporte la neige et le froid , autour du grand feu de bois dansent les esprits multicolores . Lorsque le vent du Sud souffle sur la terre ridée , les grains de sables rudes tourbillonnent vers les nuées . Lorsque le vent d'Orient murmure parmi les Totems , il chante son requiem pour les morts d'antan. Lorsque le vent de l'Ouest assèche la terre fertile , le Chamane prie le ciel pour que ses larmes , il déverse la pluie . Les sages , les chasseurs , les guerriers ,les femmes les enfants et les sorcier(e)s les regardent partir sur un courant éolien , porté vers leur dernier repos de pelerins .

    Sab





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique