• Les démons de la Bible

    Les démons de la Bible

    L’ancien Orient donnait un visage personnel aux mille forces obscures dont la présence est soupçonnée derrière les maux qui assaillent l’homme.
    C’était pour les païens une tentation constante de chercher à se concilier les esprits mauvais en leur rendant un culte sacrificiel, en un mot, d’en faire des dieux.
    Israël n’était pas à l’abri de la tentation. Abandonnant son créateur, il se tournait aussi vers les « autres dieux » (Deutéronome ), autrement dit vers des démons , allant jusqu’à leur offrir des sacrifices humains(Psaumes 106,37). Il se prostituait aux satyres (Lévitique et  Isai) qui hantaient ses hauts lieux illégaux (2 Chroniques 11,15).

    Les traducteurs grecs de la Bible ont systématisé cette interprétation démoniaque de l’idolâtrie, identifiant formellement aux démons les dieux païens , les introduisant même dans des contextes où l’original hébreu ne parlait pas d’eux. Ainsi le monde des démons devenait un univers rival de Dieu.
    L’Ancien testament leur voue des lieux maudits comme Babylone (Is 13) ou le pays d’Edom(Is 34). Le rituel de l’Expiation ordonne de livrer au démon Azazel le bouc chargé des péchés d’Israël (Lévitique ).

    Autour de l’homme malade, on pressent des forces mauvaises qui le tourmentent.Primitivement des maux tels que la peste ( Habaquq ), la fièvre (Deutéronome) sont regardés comme des fléaux de Dieu. Il les envoie sur les hommes coupables, comme il envoie son esprit mauvais sur Saul  et l’Ange exterminateur sur l’Egypte,sur Jérusalem ou sur l’année assyrienne (Exode ).
    Le Livre de Tobie sait que ce sont les démons qui tourmentent l’homme  et que les anges ont mission de les combattre . Cependant, pour présenter le pire d’entre eux, celui qui tue, l’auteur ne craint pas de faire encore appel au folklore perse en lui donnant le nom d’Asmodée .

    Vocabulaire de théologie biblique.

    La Bible parle de démons ou génies, comme d’esprits impurs, malfaisants et tentateurs. Personnalisation de toutes les puissances maléfiques, ils ont souvent revêtu les visages des dieux étrangers: Bêelzéboul, l’ancien dieu-guérisseur d’Ekrôn, Lilith (Isaïe , Bible TOB), Asmodée(Tobie 3,8), Dagon,dieu phénicien de la fertilité (, Nergal,dieu babylonien dont le culte s’établit en Samarie (, Adramélech et Anamélech dieux de Sépharvaïm . 
    Les démons ont un nom collectif (les Seirim)ou personnel (Lilith, Azazel, Abaddon, Asmodée,Beelzebul ou Belzébuth, etc.)
    Parfois donnée pour une fille maléfique d’Adam, premier homme de la tradition hébraïque, la démone Lilith semble dériver d’un esprit mésopotamien hantant le désert, de nature similaire et portant un nom de même consonance.
                Lilith, également connue sous les noms de Lillake, Beletili, Belili et Baalat, est présente dans les mythes juifs, sumériens, arabes et même teutons.

    Lorsque Dieu créa le monde et son jardin d'Eden, il décida de façonner l'Homme : il prit un peu de glaise afin de modeler le corps d'Adam, le fit cuire et lui insuffla le souffle de la vie. Adam vécut ainsi seul dans le jardin d'Eden pendant un certain temps et observa les animaux tout autour de lui, constatant que chaque espèce était composée de mâles et de femelles, alors que lui était le seul être de son espèce. Ne comprenant pas pourquoi, il posa la question à Dieu, lui manifestant le souhait d'avoir une autre créature de son espèce. Dieu, reconnaissant la justesse de la demande de l'Homme décida de lui attribuer une compagne : il prit un peu de terre du jardin et façonna la première femme : Lilith. Mais la terre était impure.Lorsque se posa la question de l'autorité dans le couple, Adam voulut s'imposer comme chef de la famille mais Lilith refusa, arguant qu'elle avait été créée égale à lui. Ce conflit, auquel s'ajouta le courroux de Dieu devant la désobéissancede Lilith encouragea cette dernière à s'enfuir de l'Eden : elle invoqua le nom de l'Ineffable et reçut une paire d'aile qui lui permit de s'envoler hors du Jardin.Elle s'installa sur le bord de la mer Rouge où elle passa ses journées às'accoupler aux démons. Adam, le cœur brisé, prévint Dieu et lui demanda de luiramener sa compagne. Dieu envoya 3 Anges pour convaincre Lilith de retourner auprèsd'Adam mais elle refusa.  Les Anges décidèrent donc, pour la punir, de tuer 100 de ses fils (des démons) par jour.Désespérée par un châtiment si cruel, elle tenta de se suicider en se jetant dans la Mer Rouge. Mus par le remords, les 3 Anges décidèrent de lui accorder,en compensation, tout pouvoir sur les enfants nouveau-nés, pendant 8 jours pour les garçons et 20 pour les filles et un pouvoir illimité sur les enfants nés hors mariage. Cependant, elle devait s'engager à perdre ses prérogatives surles enfants portant une amulette présentant l'image de ces anges, ce qu'elle accepta. Dieu, n'ayant pu ramener Lilith, donna à Adam une nouvelle femme, Eve, qu'il créa à partir de la chair de l'homme afin qu'elle lui obéisse. Mais Lilith vouait à cette nouvelle femme une jalousie haineuse et tenace. Elle épousa Samaël, l'Ange de la Mort, le Serpent de la tentation (Genèse), condamné à ramper,fuyant et sournois, dont le venin est particulièrement redouté, à qui elle demanda de corrompre Adam et Eve afin qu'ils soient, eux aussi, chassés du Jardin d'Eden. Ainsi, Adam goûta le fruit défendu et subit le même préjudice que Lilith qui se considéra vengée.

    Une autre version fait d'elle le serpent tentateur et non son époux, et une autre la présente comme la séductrice d'Adam après sa chute(de cette union seraient nés les mauvais esprits). Elle est la princesse des démones succubes (lilims) qui tentent les hommes et les enfants mâles dans leur sommeil. Jalouses, luxurieuses, impudiques et sanguinaires,elles tuent en grand nombre leur progéniture. Lilith possède 180 000 servantes,toujours prêtes à envahir notre univers ; elles sortent la nuit et se nourrissent  de vermine.
    Les histoires démoniaques babyloniennes expliquent que Lilith n’était pas un démon à part entière mais simplement une humaine possédant un grand savoir et quelques pouvoirs spéciaux. Repoussé par les Démons qui ne voulaient pas d'elle, elle profita de connaître leur nom pour les invoquer,signant ainsi quelques pactes qui lui permirent d'accroître ses pouvoirs. Ce n'est que plus tard qu'elle devint un démon à part entière, elle hantera les légendes et superstitions juives durant le Moyen Age.

    Lilith est également connue sous le nom de Déesse Noire,apparenté à Empousa, fille d'Hécate, séduisant les hommes dans leur sommeil pour leur sucer le sang et dévorer leur chair. Dans l'astrologie, Lilith est associée à la Lune noire. Dans la nuit noire, gare à celui qui désire Lilith car elle s'emparera de lui, lui permettant de remplir le monde de sa descendance de démons. Son véritable domicile se trouverait dans les profondeurs de la mer, ce qui l’apparente aux sirènes.
    Des théologiens ont distingué les succubes(tentatrices venant, la nuit, rejoindre les hommes) et les incubes (tentateurs rejoignant les femmes).

    En face des anges fidèles, la Bible présente les anges rebelles ayant à leur tête Satan (de l’expression hébraïque ha satan « le satan » ; dans Zacharie et dans le livre de Job, il s’agit d’un nom commun, « le satan », qui désigne un des anges serviteurs de Dieu, l’ange accusateur de l’homme, un espion rassemblant des renseignements sur les êtres humains lors de ses voyages terrestres ; ce n’est que dans les Chroniques qu’il devient un nom propre, celui d’un adversaire de Dieu) ou Lucifer [celui qui « porte la lumière », c’est égalementle nom de Vénus (astre ou étoile du matin) et celui du roi de Babylone dans Isaïe ( ou le Diable (en grec diabolos « celuiqui désunit ») ou le Serpent ou le Dragon (Léviathan, Béhémoth) ou le Prince des ténèbres ou Moloch (auquel Moïse fait allusion) qui, depuis Adam, attire l’homme versl e mal.

    Pour certains démonologues, Satan est un prince révolutionnaire dans l'empire de Belzébuth.
    Dans la tradition juive tardive et donc dans la pensée chrétienne primitive, on commença à considérer Satan comme un adversaire non seulement des hommes mais aussi et surtout de Dieu. Ce développement est probablement le résultat de l’influence de la religion zoroastrienne, avec ses pouvoirs opposés du bien (Ahura Mazda) et du mal (Ahriman). Mais dans le judaïsme et dans le christianisme, le dualisme est toujours provisoire ou temporaire, le diable étant finalement soumis par Dieu.
    Dans les écrits  de Qumran conservés dans les manuscrits de la mer Morte, le diable est personnifié par Bélial, l’esprit de la méchanceté.
    Le livre de l’Apocalypse évoque la lutte des anges rebelles contre les anges fidèles, et leur défaite face à l’archange Michel qui les chasse du ciel.
    L’Eglise croit à leur influence mauvaise, et même à des cas de possession contre les quels elle agit par exorcisme ; mais elle refuse le dualisme manichéen (2 principes égaux du bien et du mal) et affirme que, créés bons, les démons sont devenus mauvais par leur faute et que, s’ils peuvent tenter l’homme, ils restent soumis à la toute puissance de Dieu.

    Selon le Pseudo Denys l’Aréopagite, les démons sont des anges révoltés contre Dieu ; ils ont trahi leur nature, mais ne sont mauvais ni par leur origine, ni par leur nature. S’ils étaient naturellement mauvais, ils ne procéderaient pas du bien, ils ne compteraient pas au rang des êtres, et d’ailleurs comment se seraient-ils séparés des bons anges si leur nature avait été mauvaise de toute éternité ? « La race des démons n’est donc pas mauvaise en tant qu’elle se conforme à sa nature mais bien en tant qu’elle ne s’y conforme pas ».
    Honorius d’Autun, probablement moine irlandais auteur de l’Elucidarium (vers 1150) déformé plus tard en Lucidaire, ajoute aux données bibliques des éléments des légendes irlandaises de la vision de Tungdal (diables hideux et cruels résidant en enfer). Le Lucidaire ins­pira la Divine Comédie de Dante.
    Au XVe siècle,Denys le Chartreux (Denys Leeuwis ou Van Leeuven, né à Ryckel dans le Limbourg belge, 1402-1471), répandit les concepts de la vision de Tungdal, ajoutant la notion biblique de « tentateur » (le Diable, cherchant à avoir de nombreuses victimes à tourmenter pour l’éternité, s’efforce de les faire tomber en enfer).Du XVe s. date l’expression de Malin, signifiant « cruel » et « rusé ».



    Les démons, au sens chrétien du terme, c’est-à-dire les esprits mauvais composant la suite de Satan,sont tous des anges déchus, qui ont perdu leur habitat céleste, mais dont la nature est identique à celle des anges et qui furent, au même titre qu’eux, créés par Dieu. Ceci les distingue radicalement des démons manichéens, par exemple, qui sont des créations de l’esprit des ténèbres et foncièrement distincts des anges ou créatures célestes composant le cortège du dieu bon.
    Cette différence est importante car elle implique que le mal et ses prosélytes et instruments que sont les démons n’est pas pour le dogme chrétien une entité distincte du bien, mais une perversion, une déchéance de ce dernier.
    Pourquoi certains sont-ils devenus des démons et furent-ils chassés du ciel ?
    Il existe à ce sujet deux traditions passablement différentes :La première,d’origine évangélique, indique que certains anges, sous la conduite de Lucifer,se seraient révoltés lors de la création de l’homme et auraient voulu faire obstacle au plan divin.
    La seconde,d’origine biblique, indique que certains anges, ayant trouvé fort belles les filles des hommes, descendirent sur terre pour s’unir à elles, perdant ainsi leurs privilèges angéliques.

    Selon l’Ancien Testament, Goliath mesurait environ 3 mètres, mais les manuscrits de Qumran, indiquent qu’il atteignait près de 2 mètres . La découverte de squelettes de haute stature dans la région de Bashan prouve l’existence des Rephaïm (géants).
    Les pères de l'église, Jean Chrysostome, Cyrille, Théodoret et saint Augustin, enseignaient que les fils de Dieu étaient les pieux descendants de Seth et que les filles des hommes appartenaient à la race perverse de Caïn.
    Le Livre d’Enoch (patriarche enlevé vivant au ciel par Yahvé et censé avoir eu communication des mystères de la vie et de la mort), livre apocryphe de l’ancien Testament, cité par saint Jude, raconte qu’au début de la lutte contre le créateur, le chef des esprits rebelles est Samiaxas (ou Semiazas). Il veut se faire homme pour s'unir aux filles des hommes ; 20 autres anges partagent sa résolution. Tous s'assemblent sur la montagne du serment et jurent de devenir des hommes, par amour pour les filles de laterre. Samiaxas et ses anges s'unissent aux femmes et engendrent les géants. Ces géants, issus du commerce des anges et des filles des hommes, furent soit disant les premiers anthropophages.

    Dans la chute des anges, racontée au livre d’Enoch, il n'est pas question d'une lutte contre Dieu. Hénoch attribue aux anges faits hommes la découverte de la magie et l'enseignement de la divination. Ils façonnent les joyaux et les pierreries.Les femmes sont initiées aux grands mystères, initiation regardée comme une profanation par les anciens cabalistes.
    Emus des douleurs de la terre, les quatre anges de l'harmonie demandent à Dieu la fin de ses maux. Dieu trouve le déluge nécessaire ; la famille de Noé mérite seule d'être sauvée. Azazel, le dernier des anges déchus,après s'être révolté contre Samiaxas, s'était élevé au rang de chef des rebelles. Dieu ordonne à Raphaël, l'ange de la vraie science, de jeter Azazel dans une caverne, au désert de Dodoel. Raphaël reçoit ensuite du Seigneur la mission de retourner du côté de la vérité les révélations magiques faites aux hommes par Azazel. Ainsi, d'après Hénoch, pour réparer le mal fait à l'humanité par les enseignements du diable ou de la fausse science, de la magie dites noire, un ange lui apprit à se servir des connaissances acquises pour arriver à la vraie lumière, à la pure magie. Le génie de la fausse science est enfermé, pour qu'il ne puisse plus nuire aux hommes.

    L'auteur dulivre d’Enoch dit que les âmes hybrides des géants flottent dans l'atmosphère et forment des courants mauvais.
    « Certains anges virent que les filles des hommes étaient belles et ils s’unirent à elles.Leurs descendants furent ces Néphilim ou géants des premiers temps. Le chef des mauvais anges s’appelait Azazel et il apprit aux hommes à fabriquer des épées et des glaives, des boucliers et des cuirasses pour se protéger la poitrine et il leur montra les métaux et l’art de les travailler, l’art de peindre le tour des yeux à l’antimoine et d’embellir les paupières et l’art de travailler les pierres précieuses...» (Livre d’Enoch)
    Il semble donc que ces « fils de Dieu » étaient des anges qui quittèrent leur habitat céleste et « échouèrent » sur la terre.
    Ce sont aussi ces anges déchus que Dieu « a enchaînés dans les ténèbres pour se les réserver en vue du Jugement », dit la seconde Epître de saint Paul.

    L’Apocalypse en parle en des termes identiques.


    Il existerait pour les démons chrétiens deux habitats distincts : l’air entourant la terre (tout particulièrement la zone d’ombre que projette la terre dans l’espace à l’opposé du soleil) et les ténèbres, c’est-à-dire les abîmes souterrains de la terre. Cette dernière conception devait, en tout cas, devenir plus populaire que la première car c’est elle qui prévalut, en fait, dans les visions ultérieures du monde démoniaque.

    Au temps même de saint Paul les textes évangéliques laissent entendre que le Christ lui même,pendant les 3 jours de sa mort, descendit dans l’Hadès (saint Paul emploie ce mot grec pour désigner l’enfer) pour y « prêcher aux esprits en prison ».
    Ces « espritsen prison » ont donné lieu à bien des commentaires et des interprétations : on les identifia tour à tour avec les anges déchus cités plus haut et enchaînés par Dieu dans les ténèbres, ou avec les esprits des défunts noyés au moment du déluge, interprétation que donne saint Paul .Voilà ce que l'ont peut dire sur les démons de la bible...
     
    Bientot une (sacrée) liste de démons et démones c 'est en construction .
    "Lucifer tombant du ciel "(1866) de
    Gustave Doré
     

  • Commentaires

    1
    visiteur_tit baal
    Mercredi 18 Octobre 2006 à 20:33
    super article , tres bonne synthese

    ps; je me souviens de cette chute, j'ai mis trois semaines a m'en remettre :-)
    2
    visiteur_lapopote
    Samedi 13 Janvier 2007 à 11:34
    salut,super tes articles sur les demons ,si tu fais une liste n'oublie surtout pas d'y mettre les demons actuellement vivants qui vivent parmis nous et portent de grands noms et nous gache la vie au quotidien et font des milliers de morts par les guerres qu'ils produisent et oui le premier demon sur terre c'est l'etre humain
    3
    princessedenuit
    Samedi 13 Janvier 2007 à 12:59
    slt popote , c'est clair et je ne te dirais pas le contraire pr ce que tu ?is .C'est exact que les d?ns actuels sont bien certain(e)s humain(e)s mais bon tu sais comme moi que depuis l'aube des temps le bien le mal existent et se conjuguent , malheureusement certain(e)s ont un penchant pr le mal ss toutes ces formes..Faire une liste, ben la liste serai tr?ssssss longue ...En tt cas Merci pr ton commentaire popote , jtassures qu'il me fait bien plaisir :-) t'es la seule ?ire " humains" au lieu de races et tu as tt ?ait raison tu dis comme moi car c est vrai qu'il n'y a qu'une seule " race" sur la terre c'est l'humain .Tu es r?iste et logique et ca tu vois j'appr?e ?rm?nt! Bises popote ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :