• Le pendule et Lourdes

    MYSTERES - Sauvé par le pendule

    [fichier]

    @@@200@@@200[/fichier]

    MYSTERES - Le 65ème miracle de Lourdes

    [fichier]

    @@@200@@@200[/fichier]

    Anna Santaniello

    Une Italienne, Anna Santaniello, est devenue ce 9 novembre 2005, la 67ème miraculée de l'histoire de Lourdes. Le 19 août 1952, alors âgée de 41 ans et malade, elle avait été guérie après avoir été baignée aux piscines des Sanctuaires de Lourdes, lors d’un pèlerinage.

    Née en 1912, Anna Santaniello est une grande malade cardiaque à la suite d’un rhumatisme articulaire aigu. Elle présente une dyspnée intense et persistante, ou maladie de Bouillaud, entraînant une pénibilité à parler et une impossibilité à marcher, des crises d’asthme intenses, une cyanose de la face et des lèvres et un œdème ascendant des membres inférieurs. Le 16 août 1952, Anna Santaniello se rend en pèlerinage à Lourdes avec l’association italienne U.N.I.T.A.L.S.I. (Union Nationale Italienne de Transport des Malades à Lourdes et dans les Sanctuaires Internationaux). Elle fait le voyage à Lourdes par le train sur une civière. Durant son séjour, elle est logée à l’asile Notre-Dame (ancêtre de l'actuel Accueil Notre-Dame, dans les Sanctuaires) et fait l’objet d’une surveillance constante. Le 19 août, elle est amenée aux piscines sur une civière. Elle en ressort par ses propres moyens. Le soir même, elle participe à la procession mariale aux flambeaux.

    Le 20 août 1952, Anna Santaniello est examinée par plusieurs médecins du pèlerinage de l’U.N.I.T.A.L.S.I. Un procès-verbal est rédigé : le pouls bat à 90, le rythme est régulier, la cyanose et la dyspnée ont disparue, l’œdème a nettement rétrocédé, la malade peut marcher sans peine, elle peut dormir d’un sommeil paisible, elle a retrouvé un appétit normal qu’elle avait depuis longtemps perdu. Au retour de Lourdes, Anna Santaniello va jusqu’à descendre seule en gare de Gênes. De là, elle rejoint ses parents qui habitent à Turin ?. Le 29 août, elle se fait examiner par deux médecins qui constatent la guérison.

    Le 10 août 1953, Anna Santaniello est examinée au bureau médical des Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes. Un complément d’enquête est décidé en raison des divergences de diagnostic des deux médecins qui la suivent : sténose systolique au foyer mitral ou insuffisance mitrale décompensée. Une étude critique des documents fait apparaître ce désaccord comme une simple querelle de mots (on parlerait aujourd’hui de « maladie mitrale »).

    Le 18 juillet 1960, revenue à Lourdes comme infirmière, elle passe à nouveau au bureau médical des Sanctuaires. Le 24 juillet 1962, après un nouvel examen, les médecins présents au bureau médical décident de transmettre le dossier au Comité Médical International de Lourdes. C’est le 11 avril 1964 que le docteur Pierre Merle, cardiologue de Montpellier, présente le dossier au Comité. Celui-ci confirme, le 3 mai, qu’il s’agit bien d’une guérison extraordinaire. Le dossier est alors transmis comme il se doit à l’archevêché de Salerne (Italie) où réside Anna Santaniello. Or, au vu du diagnostic divergent de la maladie, la Commission Canonique de l’archevêché de Salerne déclare que l’étude de la guérison ne peut recevoir « une conclusion en faveur du miracle, sans pour autant pouvoir la nier ».

    Les 23 et 24 octobre 2004, au cours d’une rencontre organisée à Benevento par l’U.N.I.T.A.L.S.I., le docteur Patrick Theillier, actuel responsable du Bureau Médical, va mentionner le cas d’Anna Santaniello. Après un nouveau bilan cardiologique, le 21 septembre 2005, Monseigneur Gerardo Pierro, archevêque de Salerne, reconnaît officiellement la guérison miraculeuse d’Anna Santaniello. Elle est toujours en bonne santé à l'âge de 93 ans.

    source :Lourdes france, le site officiel des Sanctuaires vous accueille


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :