• Le Chaos

    J’étais perdue à comprendre d'où venait ce vide béant..A la dérive , je m'obstinais , suspendue à ses yeux , à boire ces paroles dont il narrait l'histoire de cette oeuvre d'hésiode ..De son écho pénétrable ,il me ramenait au commencement , le Chaos ..
    Passé, Présent, Avenir se mêlaient … Comme si le temps n’avait plus d’importance … Comme si dans ce lointain silence je l’entendais parler d'Erebe , de Nyx , frère et soeur personnifiants , les ténèbres et la nuit ..J’entendais partout ces cris terrifiants de la peur si perçante mais de cette peur je savais que Nyx avait en son sein l'Ether et Héméra pour enfin connaitre le jour .Gaia devait engendrer le ciel , demeure étoilée pour tous ces Dieux mais en son Antre elle avait engendré de son union avec Tartare ,  "Tiphon" , destructeur par les vents et les flammes ..De tous ces Titans engendré par Gaia dont j'entendais ces noms , Cronos me fut celui le plus courageux , cet opposant à la liberté de toutes ces créatures de l'ombre .




    Dans ces confusions d'éléments de chaos, dans la noirceur des ondes je  me glissait dans une autre histoire comme on traverse un fleuve ..
    Toujours  dans le feu de ses yeux , il me narrait cette fois , le Chaos de la bible.
    .Il commencait comme pour me dire "comprend" ! la terre était informe et vide et les ténèbres était sur la surface de l’abîme. En d’autres mots, tout était chaos. En suite, tandis que tout était ténèbre et chaos, Dieu parla à travers les ténèbres et Il créa la vie et la beauté.(genese) .Thème cosmique de la révolte des anges et de la Création du monde, en opposant les deux forces contraires de destruction et de création. Le Chaos est pour lui la matière première que Dieu façonne à l’aide du compas d’or.Mais je me disais :Si ce dieu existe qu'il a créé les arbres, les hommes, tout, incluant la terre, avec un vieillissement apparent. Donc nous n’avons pas besoin d’une théorie du Chaos comme une réponse à la théorie de l’évolution...pensée furtive dont il n'aurai pas aimer entendre..




    De ces théories des âges entre ces alternances, de nuitet du jour , de destruction et de création, de son Tohu-Bohu à lui je me suis réveillée , voyant que j'avais discuter dans une 4ème dimension avec celui qui avait été dans l'ombre ...Front d'intelligence , la lumière perdue dans ces yeux été revenue , la mienne était repartie dans l'ombre , ce Néant ...Je dérive avec mes sentiments secrets avec cette haine envers moi de simplement aimer ...Une nuit avant que l'ombre obscure m'ensevelisse je ne demanderai rien d'autre que d'entendre le repos et dans le lointain silence je l’entendrais …

    "Sab"