• Freya

     

    http://www.welt-der-katzen.de/images/freya01.jpg

    Freya (Freyja)
     
     Elle est généralement considérée comme la déesse de terre et de la fertilité dans la mythologie nordique. Freya signifie dame ou female ruler, en vieux nordique ( fru ou Frau en scandinave ou en allemand). Il n'y a pas de source indiquant qu'elle fut appelée pour apporter fertilité aux champs et aux femmes; elle était la déesse de l'intimité. Elle était également la déesse de l'amour, du sexe, de la guerre, des prophéties et de l'attirance entre personnes; elle devint donc une des déesses les plus populaires. Elle peut être considérée comme l'équivalent de Vénus et d' Aphrodite. Il est probable qu'elle soit le descendant mythologique le plus direct de Nerthus.

    Freya est une Vane, déesse de l'amour dans la mythologie nordique, elle est belle, possède des yeux bleus et une la chevelure dorée. Elle est la fille de Niord , et la sœur de jumelle Frey (Freyr). Sa jolie fille s’appelle Hnoss.
    Odr, le mari de Freya, « un homme qui voyage loin », est probablement une hypostase d'Odin ou Odin lui-même, car celui-ci disparaît peu après leur mariage. Après la disparition de Odr, Freya pleura des larmes d'or rouge qui se transforment en ambre quand elles tombent à la mer. On la confond parfois avec Frigg, l'épouse d'Odin, déesse du mariage.
    A l'instar d'Odin, elle reçoit dans son manoir Sessrumne à Folkvang la moitié des guerriers morts au combat, qu'elle guidera au combat le jour du Ragnarök. Elle est considérée comme la première parmi les Valkyries.

    Son char est tiré par deux chats. Son collier magique, le collier des Brisingar la rend irrésistible. Elle aime le chant et a beaucoup d'amants.
    Contrairement à beaucoup d'autres dieux, elle est appréciée des géants et plusieurs d'entre eux convoitent Freya.

    http://www.astronomy.pomona.edu/archeo/scandanavia/vikings/freya.jpg


    Les Vanes

    Dans la mythologie nordique, les Vanes représentent une race de dieux qui se sont battus pendant un temps avec les Ases. Cette guerre s'est terminée par une trêve et l'échange de quelques divinités. Les Vanes envoyèrent Njord, Freyr et Freyja, et les Ases leurs envoyèrent le simplet Hoenir et Mimir. Les Vanes, fâchés de cet échange déséquilibré, décapitèrent Hoenir et envoyèrent sa tête à Asgard.
     
    Les Valkyries

    http://www.howarddavidjohnson.com/_The_Valkyrie.jpg
    Les Valkyries, dans la mythologie nordique, sont des vierges guerrières qui servaient Odin, maître des dieux. Les Valkyries, revêtues d’une armure, volaient, dirigeaient les batailles, distribuaient la mort parmi les guerriers et emmenaient l’âme des héros au Walhalla, le grand palais d’Odin.
     
     
    Collier des Brisingar
    Freya with Brisingamen
    by J. Penrose, 1890
    Dans la mythologie nordique, le collier des Brisingar est le collier de la déesse Freyja. Il est constitué principalement d’ambre. Quand au printemps elle le portait, ni homme ni dieu ne pouvait résister à ses charmes. Il va sans dire que les autres déesses s’en inquiétaient beaucoup. Ce collier avait aussi la propriété de soutenir n’importe quelle armée que la déesse décidait de favoriser sur un champ de bataille.
    Il fut forgé par quatre nains, Alfrigg, Berling, Dvalin et Grer, et pour l’obtenir Freyja fut obligée de passer une nuit avec chacun d’eux. On dit aussi que le roi Alberich le lui donna.
    Thor le portait quand il se déguisa en Freyja pour épouser le géant Thrym dans la Thrymskvida.
    La Husdrapa raconte que le collier fut un jour volé par Loki. A son réveil, constatant sa disparition, Freya attelle ses chats à son char et part à sa recherche. Heimdall l’aide dans cette quête. Ils finissent par retrouver le voleur qui n’est autre que Loki transformé en phoque. Heimdall se transforme également en phoque et attaque Loki. Après un combat interminable, Heimdall triomphe et rend le collier des Brisingar à Freyja.
    Le collier est aussi cité dans le poème épique anglo-saxon Beowulf sous le nom de Brosingamen. Dans ce récit, le bijou est rapporté à la « citadelle brillante » (probablement la Valhöll, qui est couverte de boucliers dorés) par Hama (Heimdall). Il tombe finalement entre les mains de mortels. La reine du Danemark le donna à Beowulf pour avoir tué Grendel. Le héros l’offrit ensuite à sa reine, Hygd, à son retour à Götaland.