• 3eme article

    Le Saint-Graal ,Le Trésor,L'Église Catholique et Le pape Jean XXIII

    Le Saint-Graal
    Joseph d'Arimathie est pour sa part monté jusqu'au pays des terres en angles soit l'Angleterre, précisément à Glastonberry, pour y fonder une colonie d'une très haute importance tant sur le plan politique que sur le plan spirituel.C'est de cette région qu'est apparue La Légende du Roi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde dont l'histoire nous rapproche de la quête du Saint-Graal.

    Jésus aurait eu un fils qu'il avait présenté lors de la Dernière Cène "Celui-ci est mon corps, celui-ci est mon sang" C'est le Sang de l'Alliance nouvelle et éternelle entre le ciel et les hommes de la terre C'est ce fils que représente le symbole du Saint-Graal. Le mot Saint-Graal signifie Sang-Royal. Royal en effet, puisque Jésus, étant lui-même de la Maison de David, est le digne successeur de la monarchie de droit divin instaurée par Dieu lui-même chez les hommes.


    L'un des nombreux mystères et énigmes de Rennes-le-Château est directement lié au GRAAL puisque, comme par hasard, la première lettre du nom des statuts des saints présents dans l'Église de Rennes-le-Château donnent la combinaison suivante: 
    G  Ste-G
    ermaine ( avec un calice et une tête de mort dans les mains... )
    R 
    St-Roch ( une montagne près de RLC se nomme Rocho-Negro...)
    A  St-A
    ntoine de Padoue ( patron des objets perdus... )
    A  St-Antoine l'ermite (...la grotte...)
    L  Ste-Madeleine ( dite "L"a Magdaleenne. C'est le nom que porte la tour du château: La tour Magdalla.)




    Le Trésor

    Chaque élément complémentaire -calice, montagne, grotte, objet perdu, la tour, l'église elle même , apporte une signification explicite à un message codé de la plus haute importance. Ce pourrait-il que, en montant dans la tour Magdalla, on puisse voir par un hublot, la montagne Rocho-Negro qui cacherait dans une grotte, un objet perdu d'une valeur inestimable... encore de nos jours.
    Et si les fouilles à Rennes-le-Château, ont découvraient sur des parchemins la preuve que Jésus n'est pas mort sur la croix... ainsi que l'arbre généalogique de ses descendants jusqu'à une époque pas si lointaine ! Quelles en seraient les conséquences ? Vous vous imaginez la suite du monde et de l'histore remise en cause  ?

    Des chercheurs américains et canadiens ont récemment fait des nouvelles découvertes à Rennes-le-Château à l'aide d'une technique non destructive de recherches par ultrason (sorte d'échographie).
    Deux tombes dans une crypte ont ainsi été découvertes en avril 2001, sous le plancher de l'Église et un coffre à été détecté, emmuré dans la tour Magdala, aussi nommée La Tour de l'Horloge... là où l'or loge, n'est ce pas évident?
    Il reste à obtenir les autorisations pour aller chercher ces objets.. 


    L'Église Catholique 

    Encore une autre énigme: Est déposée dans une niche, sous le porche de l’église, une croix sur un socle de pierre portant la devise de Constantin -empereur romain qui fit de l'église chrétienne, la religion officielle de l'état romain-: "In hoc signo vinces" dont la traduction exacte est: "Par ce signe tu vaincras". Pourtant, I’inscription au-dessus du bénitier soutenu par un diable plus précisément Asmodée ,à Rennes-Ie-Château; a une variante très importante. Cette fois on peut lire: 
    "P A R C E S I G N E T U L E V A I N C R A S"

    Rennes-le-Château porte en ses murs la preuve que l'église chrétienne est fausse et que l'autorité de Rome a usurpé le message spirituel de Jésus pour son profit matériel. L'Histoire va bientôt reprendre les faits et redonner la juste mesure des enseignements spirituels de Jésus détournés par les agissements hypocrites des hommes qui se prétendent toujours être mandatés pour "sauver le monde" au nom de Jésus.  

    Alors, Jésus a-t-il, oui ou non, survécu au supplice ? je dirai oui
    Jésus est-il enterré à Rennes-Le-Château ?je dirai que non , il a certainement resté en son pays pour ne pas posé encore une nouvelle fois des problèmes qu'aurait put - avoir ceux qui ont débarqués en France avec sa déscendance .Vécu sans doute en hermite ou en  incognito pour terminer sa vie ici bas ..

    Il y a eu des visites de grands d'initiés au château pour rendre visite à l'abbé Saunière dont Jules Verne et l'auteur de Arsène Lupin, etc.

    Le secret de Rennes-le-Château est à ce point important qu'il est probable que lorsqu'il sera connu l'Église Catholique Romaine s'effondrera. Le Vatican a peur de Rennes-le-Château. Il ne faut pas oublier que l'Église Catholique Romaine ne tient que sur une seule chose... la résurrection de Jésus. Démolir ce dogme s'est démolir les fondements de l'Église Catholique Romaine!

    Le trésor de Rennes-le-Château contient peut être or et bijoux, mais, son secret le mieux gardé réside dans le trésor spirituel qu'il cache et cette preuve qui démolirait l'église catholique romaine.


    Le pape Jean XXIII

    Au début du vingtième siècle le Vatican dépêcha un enquêteur à Rennes-le-Château. Cet enquêteur s'appelait Angelo Giuseppe Roncalli, un homme simple, d'une famille de fermier italien, qui avait déjà acquis de grandes compétences sur ses connaissances sur les Templiers, dès l'âge de 18 ans. Ce nom ne vous dit peut-être pas grand chose. Cependant, si je vous dis que cet homme Roncalli allait devenir en 1958 le pape Jean XXIII alors peut-être que vous comprendrez mieux!

    Jean XXIII, un pape peu ordinaire dont "Les prophéties de Jean XXIII" révèle ses dons surnaturels particuliers. C'est lui qui organisa en 1962 le Concile Oecuménique Vatican II. Un concile improvisé, sans ordre du jour qui en étonna plus d'un. Est-ce que le Concile Vatican II aurait été la prémisse à l'éventuelle destruction de l'Église Catholique Romaine ?? Depuis, plusieurs fidèles ont perdu la foi et rejettent l'autorité de Rome. Depuis Vatican II on peut affirmer que l'Église Catholique Romaine a perdue son côté sacré. Plus de langue latine officielle, plus de vêtements sacerdotaux obligatoires, plus de péchés mortels comme avant -manger de la viande le vendredi,  etc...